Quelques éléments d’analyse

 

les sondages ne sont que des sondages, mais ceux d’aujourd’hui semblent annoncer une large victoire pour la droite. Cette hypothèse – avec un écart aussi important – est très inquiétante. Pour ma part en effet, je souhaite vivement la réussite de la candidate de gauche, – mais je pense aussi que si elle perd, il faut espérer que ce soit de façon plus serrée, afin que le rapport des forces n’apparaisse pas comme écrasant, et que l’avenir issu du scrutin soit plus équilibré, un peu plus ouvert.

En vue de mesurer quelques uns des enjeux de cette perspective, je me permets de communiquer ci-dessous les liens vers deux documents, déjà bien connus, mais dont le contenu me paraît mériter une large diffusion, même dans les quelques heures qui restent :

– le film intitulé Réfutations, de Thomas Lacoste, qui présente seize interviews d’analyse sérieuse du programme et de la campagne de la droite ;

– l’extrait d’une intervention récente du candidat, à propos de la politique envers les études littéraires.

J’ajoute que, dans son dernier meeting d’hier 3 mai, au sommet de l’exaltation, le candidat a choisi, en tête de la liste des motifs d’euphorie qu’il faisait partager avec son auditoire, et donc comme sens premier de son combat : « il nous reste deux jours pour en finir avec l’héritage de 68 ».

De toute façon, nous aurons beaucoup à penser, et à faire, dès lundi matin. On peut vouloir travailler, même encore un peu, afin ce que ce ne soit pas dans une situation trop sombre. Un sursaut de courage ou simplement de vitalité reste possible, me semble-t-il.

Bien amicalement à vous, passants et lecteurs. Et à très bientôt, en tout cas.

 

1. Réfutations : le film est diffusé comme libre de droits, et généralement en quatre parties distinctes (pour des raisons de longueur de fichier). On le trouve dans de nombreux sites internet et par exemple sur http://www.lautrecampagne.org/refutations.php (cliquer sur le lien)

2. (information communiquée par La Maison des écrivains)

Dans le journal gratuit « 20 minutes » du 16 avril, figure une interview de Nicolas Sarkozy. Entre autres sujets, il y parle de l’université :
« Q. – Vous vous fixez comme objectif de ne laisser aucun enfant sortir du système scolaire sans qualifications. Comment comptez-vous parvenir à cet objectif ?

 R. – Par exemple dans les universités, chacun choisira sa filière, mais l’Etat n’est pas obligé de financer les filières qui conduisent au chômage. L’Etat financera davantage de places dans les filières qui proposent des emplois, que dans des filières où on a 5000 étudiants pour 250 places.

Q. – Si je veux faire littérature ancienne, je devrais financer mes études ?

R. – Vous avez le droit de faire littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1000 étudiants pour deux places. Les universités auront davantage d’argent pour créer des filières dans l’informatique, dans les mathématiques, dans les sciences économiques. Le plaisir de la connaissance est formidable mais l’Etat doit se préoccuper d’abord de la réussite professionnelle des jeunes. »
http://www.20minutes.fr/article/151848/20070416-France-Le-Pen-ne-m-interesse-pas-son-electorat-si.php

 

 

 

Election présidentielle : une réunion de réflexion le 3 mai

Fethi Benslama, Denis Guénoun, Sylvie Martin-Lahmani, Claire Nancy, Bernard Stiegler, Benjamin Stora, Jean-Pierre Sarrazac, Bruno Tackels, Emmanuel Wallon

invitent à participer à une réunion de réflexion sur le thème :

Raisons positives de voter Ségolène Royal

le jeudi 3 mai à 20h30, à l’Archipel,
17, bd de Strasbourg , Paris 10e,
M° Strasbourg Saint Denis ou Château d’Eau

organisée avec le concours de la Fédération de Paris du Parti socialiste, et en présence de Guillaume Balas (Conseiller Régional, Vice-Pdt du Groupe Socialiste à la région, PS).

Entrée libre.

Premières interventions prévues à ce jour :

Sylvie Martin-Lahmani,
militante PS et chercheuse en études théâtrales
introduction et présentation

Benjamin Stora,
historien de la colonisation et de l’immigration
«A propos de l’idée de nation en France aujourd’hui »

Emmanuel Wallon,
professeur de sociologie politique à Paris X-Nanterre
« La culture comme action de transformation»

Bruno Tackels,
écrivain et essayiste, producteur à France Culture
« Pour l’art de l’enseignement»

Denis Guénoun,
homme de théâtre, professeur à la Sorbonne
« Que ferons-nous le 7 mai ? »

Nous espérons que vous voudrez et pourrez être des nôtres.

Un recueil d’essais en finnois

Sous le titre Nayttamon filosofia (Philosophie de la scène), un recueil d’écrits sur le théâtre vient de paraître aux éditions Liké à Helsinki. Cet ouvrage comprend L’Exhibition des mots ainsi que plusieurs textes issus d’Actions et acteurs. Il est traduit par Kaisa Sivenius, Essa Kirkkopelto et Riina Maukola, et comporte également en postface un essai d’Esa Kirkkopelto intitulé « Denis Guénounin nayttamolliset siirtymat » (! – mais il manque de multiples trémas ici et là), ce qui veut dire, paraît-il : « Passages scéniques de Denis Guénoun ».

Un immense merci à l’éditeur et aux traducteurs – Esa Kirkkopelto en particulier, qui est à l’origine de cette publication.

 

 

 

Conférence de Jean-Baptiste Brenet au GRT: Averroès et l’intelligence collective

averros11.jpg

La prochaine conférence du Groupe de Recherches Théoriques sera donnée mardi prochain, le 13 mars, par Jean-Baptiste Brenet. Elle aura pour sujet Averroès et l’intelligence collective. La séance a lieu en Sorbonne, à l’amphithéâtre Milne-Edwards (escalier B, 3ème étage), à 19h. L’entrée est libre.

Jean-Baptiste Brenet est âgé de 34 ans. Aujourd’hui maître de conférences en philosophie à l’Université Paris X – Nanterre, il a publié de multiples travaux portant sur la philosophie médiévale, et en particulier Transfert du sujet, La noétique d’Averroès selon Jean de Jandun, Paris, Vrin 2003, ouvrage qui reprend sa thèse de l’EPHE, soutenue en 2002 et préparée sous la direction d’Alain de Libéra. Il est co-directeur, avec Ch. Grellard, de la collection « Translatio. Philosophies médiévales » chez Vrin.

Interventions prévues au mois de mars

lundi 5 : accueil d’Hervé Loichemol au séminaire « Sur la faculté de jouer » (à propos des pièces didactiques de Brecht) – voir la page consacrée au séminaire ci-contre;

jeudi 8 mars : intervention au séminaire de Frédéric Neyrat au Collège international de philosophie, Carré des Sciences, Amphi A, 18h-20h;

mardi 13 mars : Accueil de Jean-Baptiste Brenet au Groupe de Recherches Théoriques (« Averroès et l’intelligence collective », en Sorbonne, Amphi Milne-Edwards, 19h);

jeudi 16 mars : journée de séminaire à Milan autour de mes travaux, organisée par le CRT (Centro de Ricerca per il Teatro, Pr Sisto Dalla Palma);

lundi 19 mars : accueil de Bernard Bloch au séminaire « Sur la faculté de jouer » – voir la page consacrée au séminaire ci-contre;

mardi 20 mars : soirée consacrée à mon travail à la médiathèque de Saint Quentin (Aisne);

lundi 26 mars: : en Sorbonne, Salle des Actes (18h) débat avec Bernard Bloch, Bernanrd Chartreux, Pierre Frantz, autour du spectacle Lehaim – A la vie !, donné en ce moment à la Maison de la poésie (Paris);

mardi 27 mars : séance de travail du Groupe de Recherches Théoriques (voir la page consacrée au groupe ci-contre);

Vous pouvez demander des informations sur l’une ou l’autre de ces activités en utilisant le formulaire « Contact », ci-contre;

Extrait (vidéo) d’un débat sur « Ruth éveillée »

 

Enregistrement par Jean-Claude Grosse (Les Cahiers de l’Egaré) d’un bref extrait – trois minutes – du débat sur Ruth éveillée à la médiathèque de Privas (Ardèche), le 13 janvier 2007 

 

 

Pour la vidéo, cliquer sur le lien ci-dessous: http://www.les4saisonsdurevest.com/video/ruth.mov

Le texte de Ruth éveillée est publié par Les Cahiers de l’Egaré (2007), 669 route du Colombier, 83200 Le Revest-les-Eaux, egare@les4saisonsdurevest.com 

Une conférence de Thomas Dommange au G.R.T.

Thomas Dommange donnera la prochaine conférence publique du Groupe de Recherches Théoriques

le mardi 13 février 2007 à 19h,

en Sorbonne, amphi Milne Edwards (escalier B, 3ème étage).

Son exposé aura pour titre :

Pourquoi une théorie de l’espace musical?

 

(Entrée libre)

*

thomas.jpg

Thomas Dommange est aujourd’hui âgé de 37 ans. Issu de la faculté de Strasbourg, agrégé de philosophie, il a été professeur de lycée dans le Jura, puis pensionnaire de la Fondation Thiers, au sein de laquelle il a préparé une thèse de philosophie intitulée Les Paradoxes métaphysiques de la Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach. Cette thèse, dirigée par Etienne Balibar, et soutenue en 2004 à l’Université de Nanterre a été considérée par plusieurs membres du jury, que présidait Philippe Lacoue-Labarthe, comme un véritable événement théorique et critique. L’ouvrage sera prochainement publié par les Editions Vrin, dans la collection d’esthétique que dirige Jacqueline Lichtenstein.

Thomas Dommange est directeur de programme au Collège international de Philosophie. Il vit et travaille aujourd’hui à Montréal, où il développe un programme de recherche à l’UDM (Université de Montréal).

(photo colloque Déconstruction mimétique, D.R.)

« Ruth éveillée » à Genève

ruth2.jpg

Après sa création à Privas, la pièce Ruth éveillée est actuellement représentée au Théâtre de Carouge à Genève (du 23 janvier au 11 février) (www.theatredecarouge-geneve.ch) dans la distribution suivante :

Ruth éveillée

de Denis Guénoun

Mise en scène Hervé Loichemol

avec Anne Durand (Noémie), NIssa Kachani (Ruth), Ahmed Belbachir (Booz) et Pierre Byland (Narrateur)

dans des décors et costumes de Jean-Claude Maret et avec une musique en scène composée et jouée par Ammar

Le texte de la pièce vient de paraître au Cahiers de l’Egaré : egare@les4saisonsdurevest.com

ruth1.jpg

(Une réaction à ce spectacle sur http://cahiersegare.over-blog.com/article-5281889.html, avec un court extrait vidéo d’un débat public.)