J’entreprends, à partir d’aujourd’hui, la publication sur le « Journal public » de 17 notes de travail provisoires, qui s’avancent à partir de questions de théologie, et d’un point de vue qui se veut non-théiste, Lire la suite

La revue Europe prévoit pour son numéro à paraître en octobre-novembre 2022 la publication d’un cahier « Denis Guénoun », qui comprend des participations de Lire la suite

Le Comité d’histoire du ministère de la Culture publie, sur son site, le texte de l’intervention que j’ai prononcée à l’occasion de l’hommage qui lui a été rendu le 8 février 2022. Lire la suite

La revue Frictions (Théâtres / Ecritures), publie, dans son numéro 35 du 2ème trimestre 2022, un long entretien entre Michel Deutsch et moi, mené par Odile Quirot. Lire la suite

L’aviez-vous remarqué ? Le « slogan » du site, qui figure en en-tête, a changé… Lire la suite

A la suite des précédents Ecrits théoriques de jeunesse, voici le texte d’une communication présentée au deuxième colloque de Cluny (2-5 avril 1970), intitulé « Littérature et idéologies ».

Lire la suite

Paola Marrati – Denis Guénoun,

Paris-Centre, 19 mai 2022 Lire la suite

Les 7 et 8 juin prochains, sera présenté à Paris le spectacle Insuline & Magnolia, de Stanislas Roquette. Ce travail, auquel j’ai collaboré, a été créé avec succès à la Maison de la Culture d’Amiens en novembre 2021, mais il est ici expérimenté dans une version renouvelée, du fait de l’exigence insatiable de son auteur.

C’est un récit, largement autobiographique, concernant le diabète, ainsi qu’une rencontre très forte à l’adolescence avec une jeune femme aujourd’hui disparue.

Stanislas Roquette en a écrit le texte et l’interprète. Il a effectué ce travail dans une coopération très soutenue avec Alexis Leprince, du côté de la dramaturgie. Il sera présenté en juillet prochain à Avignon, au théâtre du Train Bleu.

Les mardi 7 et mercredi 8 juin 2022 à 21h,

au Théâtre de la Reine Blanche,

2 bis Passage Ruelle, 75018 Paris

01 40 05 06 96

www.reineblanche.com

On trouvera dans la colonne centrale (ou, sur smartphone, à la suite de cette colonne-ci) de nouvelles propositions du « Journal public », Lire la suite

En juillet 1969, âgé de vingt-trois ans, j’ai été invité à la « décade Georges Bernanos » du Centre culturel de Cerisy-la-Salle. J’y ai présenté un exposé dont on pourra, par le lien ci-dessous, lire le texte intégral avec une préface récente (2022) qui relate les circonstances de cette invitation. Lire la suite