Projets

(Duke University, septembre 2012. Autour d’Artaud.)
*
Voici que les représentations de Vive l’art, quand il ignore son nom! (voir ci-dessous) viennent de se terminer au Lavoir moderne parisien. Avec les visiteurs, connus et inconnus, de ce site, je fais le point sur ce qui se présente maintenant.

Ce spectacle sera joué à nouveau le 2 août (21h) à Hauterives (Drôme), devant le Palais Idéal du facteur Cheval,  8, RUE DU PALAIS – 26390 HAUTERIVES – FRANCE, Tél. +33 (0)4 75 68 81 19 |  www.facteurcheval.com, et aussi le 24 janvier 2014 à l’Auditorium Saint-Michel des Sables d’Olonne, à l’invitation du Musée de l’Abbaye de Sainte-Croix (http://www.lemasc.fr ). Entre temps, des lectures d’extraits de la correspondance Chaissac-Dubuffet auront lieu le 27 juin à 18h au Musée des Arts Décoratifs, le 5 septembre à 18h au Musée de la Poste, le 25 septembre au Studio Raspail (Paris).

A la fin de cette année universitaire, je quitte mon activité de professeur à l’Université Paris-Sorbonne – après y avoir exercé treize ans, et avoir enseigné dans le supérieur depuis 1990. Je continuerai à diriger quelques thèses en cours à Paris-IV.

La traduction américaine de Un sémite (Circé, 2002), paraît à Columbia University Press à l’automne prochain, sous le titre A semite – A memoir of Algeria, dans une traduction d’Ann et William Smock, et avec une préface de Judith Butler. J’attends aussi pour les prochains mois la traduction espagnole de Le Théâtre est-il nécessaire? (Madrid, Ediciones Antigona), dans une traduction de Maria Ortega Manez.

Les deux spectacles interprétés par Stanislas Roquette poursuivent leurs tournées, respectivement pour la quatrième et la troisième saisons consécutives. Qu’est-ce que le temps? (Le livre XI des Confessions d’Augustin) sera représenté en Algérie du 14 au 25 septembre 2013 (Annaba, Constantine, Tlemcen, Oran, Alger), au Théâtre National de Chaillot du 3 au 18 janvier 2014, et au Théâtre de l’Ouest Parisien (Boulogne-Billancourt) les 4 et 5 avril 2014. Artaud-Barrault sera donné à la Comédie de Genève du 4 au 24 novembre 2013, puis les 25 et 26 février 2014 à la Maison des Arts d’Evian-Thonon, puis au Théâtre de l’Ouest Parisien (Boulogne-Billancourt) les 1er et 2 avril 2014. Toutes les dates exactes, ainsi que les lieux et les contacts, figurent dans la rubrique « Agenda » ci-contre, ou bien y sont publiés dès que j’en ai connaissance.

Un projet de reprise de Mai, juin, juillet au Théâtre National Populaire (Villeurbanne), dans la mise en scène de Christian Schiaretti, est actuellement à l’étude pour 2014.

Par ailleurs, nous travaillons avec la direction du Théâtre National de Chaillot à la mise en route d’un nouveau spectacle, intitulé Aux corps prochains, qui sera une méditation scénique sur la phrase de Spinoza « Nul ne sait ce que peut un corps » (Ethique, III, 2). La création à Chaillot est prévue pour mai 2015, avec Stanislas Roquette, Marie-Cécile Ouakil (distribution en cours).

D’autres projets sont évidemment en gestation, du côté de l’écriture en particulier, mais pour la mise en scène aussi. Je les évoquerai ici dès qu’ils seront confirmés.

A bientôt.

*