Les représentations de J’attends toujours auront lieu à Ferney-Voltaire du 15 au 19 décembre 2021 (horaires ci-dessous). Le spectacle est fondé sur un échange de lettres entre Diderot et l’actrice-écrivaine Marie-Jeanne Riccoboni. J’ai le grand plaisir d’y être présent comme acteur, en interprétant le rôle de Diderot, aux côtés de la comédienne Anne Durand qui joue Mme Riccoboni. La mise en scène est de Hervé Loichemol.

C’est au Théâtre du Châtelard de Ferney-Voltaire, petite ville et haut lieu de la mémoire du XVIIIème siècle, qui se trouve en France, mais dans la banlieue immédiate de Genève.

La compagnie FOR, productrice du spectacle indique :

Compte tenu de la configuration de l’espace scénique, le nombre de spectateurs est limité à 30. Il est donc fortement recommandé de réserver : +33 (0)6 71 59 38 34 ou administration@fortheatre.fr

15, 16, 17 et 18 décembre 2021 à 20h 30
19 décembre 2021 à 17h
Théâtre Le Châtelard | 28 rue de Meyrin | 01210 Ferney-Voltaire

Production Compagnie FOR | Partenariat leLabo | Soutien Ville de Ferney- Voltaire.

*

En outre, la compagnie annonce la table-ronde qui aura lieu le samedi 18, dans le même bâtiment que le théâtre :

Diderot et les paradoxes du spectateur

Table ronde avec Nathalie Kremer, Marc Escola et Martin Rueff
Samedi 18 décembre 2021, 17h30
Médiathèque Le Châtelard | 23 rue de Meyrin | 01210 de Ferney-Voltaire Entrée libre, réservation recommandée : +33 (0)4 57 28 00 38

Dans un livre célèbre (La Place du spectateur, 1990), Michaël Fried soutenait que Diderot faisait dépendre l’effet d’une œuvre de la négation du spectateur, ou plus exactement de la constitution d’un sujet conscient de sa propre absence dans la scène de la représentation. Suffisamment paradoxale pour être constamment débattue, la proposition invitait à penser solidairement les thèses du dramaturge et celles du critique d’art : comment Diderot pense-t-il le rôle du spectateur de théâtre et quel statut donne-t-il au spectateur de peinture ? Comment lui-même rend-il compte de ses propres expériences esthétiques, et quelles leçons en retenir pour la théorie esthétique aujourd’hui ?

Avec Nathalie Kremer, professeure de littérature et d’esthétique à l’Université Sorbonne nouvelle et membre de l’Institut universitaire de France, auteure de Diderot devant Kandinsky (Passages d’encre, 2013) et de Traverser la peinture. Diderot. Baudelaire (Brill, 2018)

Marc Escola, professeur de littérature de l’âge classique et de théorie littéraire à l’Université de Lausanne, auteur de Le Cinéma des Lumières. Diderot, Deleuze, Eisenstein (à paraître Mimésis, janvier 2022)

et Martin Rueff, professeur de littérature à l’Université de Genève, poète et traducteur.

 

Diderot par Michel Van Loo

*

Les répétitions du spectacle J’attends toujours ont commencé le 4 octobre à Ferney-Voltaire. Elles ont réuni la comédienne Anne Durand et moi-même, sous la direction du metteur en scène Hervé Loichemol, dans la très belle salle de répétitions de l’ensemble Le Labo, à Lausanne, et grâce à l’hospitalité de ces lieux créés à l’initiative de Simone Audemars.

Le spectacle se fonde sur l’échange de correspondance de 1757 entre Denis Diderot et la comédienne-écrivaine Marie-Jeanne Riccoboni (1713-1792), augmenté d’un extrait du Salon de 1767, où Diderot commente un portrait de lui-même réalisé par le peintre Michel Van Loo. Hervé Loichemol et Anne Durand me font le grand honneur de m’accueillir pour interpréter le rôle de Diderot, cependant que l’actrice joue le rôle de Mme Riccoboni.

Cette première tranche de répétitions a eu lieu jusqu’au 22 octobre. Elles ont repris à partir du 29 novembre à Ferney-Voltaire, où le spectacle sera présenté du 15 au 19 décembre au Théâtre du Châtelard.