Denis Guénoun et Ernesto Laclau

laclau.jpg

l’Europe et la citoyenneté planétaire

 

le jeudi 7 février 2008

de 18h30 à 21h00

Maison de l’Europe de Paris 35, rue des Francs-Bourgeois

75004 Paris Tél : 01 44 61 85 99

 

Inscription : debat@paris-europe.eu

En réponse à la carte blanche qui lui a été proposée, Denis Guénoun invite Ernesto Laclau à un entretien européen sur le propos suivant : « L’Europe est une synthèse instable entre une dynamique universaliste et une tendance identitaire. Successivement, ou simultanément, elle ne cesse de s’affirmer à la fois comme projet de monde et comme protection de soi. Dans le nouveau dispositif mondial, il s’agit de se demander quelle est la signification de l’idée et de la réalité européennes au regard des désirs et pratiques d’émancipation des humains dans leur ensemble. Peut-on imaginer une sorte d’alliance entre la puissance de l’Europe et la liberté du monde ? La dynamique européenne est elle un accélérateur d’universalité – au regard des exigences de justice, d’égalité, d’émancipation de tous ? Ou bien faut-il plutôt y voir la mise en place d’un cercle continental fermé, d’un espace abrité pour nantis ? Et, sur le plan politique en particulier, le souci d’un devenir transnational et transcontinental, d’une gouvernance démocratique mondiale – d’une citoyenneté planétaire – trouve-t-il dans le projet européen un facteur d’entraînement, ou au contraire un frein ? » (Denis Guénoun) 

 Ernesto Laclau est professeur de théorie politique à l’Université d’Essex et professeur invité à l’université Northwestern, auteur notamment de La raison populiste (à paraître aux Ed. du  Seuil en février 2008), co-auteur avec Chantal Mouffe de Hégémonie et Stratégie Socialiste (Routledge, 1985, à paraître aux Solitaires Intempestifs à l’automne 2008), Elusive Universality (à paraître chez Routledge, mai 2008) 

Denis Guénoun est professeur à l’Université Paris-Sorbonne, auteur  notamment d’Hypothèses sur l’Europe (Circé, 2000), L’Enlèvement de la politique (Circé, 2002), Après la révolution, Belin, 2003. Il est également auteur de  théâtre (Ruth éveillée, Les Cahiers de l’Egaré, 2007) et d’essais sur le théâtre et la littérature. 

Entretien modéré par Ghislaine Glasson Deschaumes, directrice du programme « Culture et Politique » à la Maison de l’Europe de Paris, directrice de
la revue Transeuropéennes

nous donnerons deux lectures de la pièce Tout ce que je dis au Théâtre de l’Odéon, le lundi 17 décembre à 18h et 20h30. Voici quelques éléments d’information à propos de ces séances :

Tout ce que je dis 

de Denis Guénoun

Lectures au Théâtre de l’Odéon

le lundi 17 décembre 2007

à 18h et 20h30

avec

Frédéric Andrau (Le premier)

Denis Guénoun (Le second)

et la collaboration de

Stanislas Roquette

Réalisation : Artépo

et Compagnie de la Main Gauche

Un grand merci à l’Odéon – Théâtre de l’Europe.

*

Tout ce que je dis est une sorte de dialogue philosophique entre un auteur et un acteur. L’acteur a sur l’auteur l’avantage de la présence – mais il est captif de mots qu’il n’a pas écrits, qui ne sont pas les siens. L’auteur a le privilège d’être à la source de tout ce qui se dit, mais il est exclu de l’existence pleine et exposée qui se livre sur la scène. Entre eux, se joue une partie incertaine, entre défi métaphysique et enquête d’amour.

*

L’entrée à ces séances est libre, mais compte tenu de la très petite contenance de la salle (50 places), il est impératif de réserver à l’adresse suivante :

present.compose@theatre-odeon.fr

La mise en tournage du chantier vidéo intitulé Le projet du film Cinna a commencé ce samedi 25 novembre 2007. Le tournage se poursuivra durant les prochains mois, jusqu’aux premières présentations du chantier au Théâtre des Deux Rives de Rouen, au cours de la semaine du 3 au 8 mars prochain, intitulée : « Jouer sa vie : la scène comme expérience », et consacrée aux divers aspects du travail de D.G.

Ce travail est présenté dans la colonne de droite ci-contre, sous le titre correspondant.

Une journée de réflexion à Rennes, qui conclut le séminaire « Sur la faculté de jouer » de l’an dernier au Centre Pompidou.

Avec la participation de Denis Guénoun, Esa Kirkkopelto, Jean-Marie Valentin (matin) et Bernard Stiegler, Catherine Perret, Jean-Louis Comolli (l’après-midi).

A l’invitation du Théâtre National de Bretagne, Auditorium des Champs libres, Rennes, le samedi 17 novembre à 10h et 15h.

Le Groupe de Recherches Théoriques reprend son activité pour l’année 2007-2008. Après les « Expériences théoriques » de l’année dernière (qui feront le contenu d’un volume bientôt publié), la nouvelle séquence du travail est baptisée : « Ecritures théoriques ».

Elle prendra la forme de deux séminaires parallèles : l’un , animé par moi-même, aura pour titre « Méthodes de dramatisation »; le second, animé par François-David Sebbah et Johann Holland, portera sur « la technique à l’oeuvre« .

On trouvera, dans la colonne de droite de la page d’accueil du site (haut de page ci-dessus), l’argument et le calendrier de ces activités.

 

lydiacolloque.jpgmalikcolloque.jpg palaiscolloque.jpg

Les entretiens vidéo réalisés par Stanislas Roquette et moi-même autour du Pays lointain, de Jean-Luc Lagarce, et présentés pendant le colloque Regards lointains qui s’est tenu à Paris en juin dernier sont désormais accessibles sur internet, grâce à l’Année (…) Lagarge. On y accède en cliquant sur le lien suivant (ou en faisant un copier-coller) :

http://www.lagarce.net/Regards-lointains?var_mode=calcul

Sur la même page, on trouve également les tables rondes avec des comédiens et metteurs en scène qui avaient eu lieu pendant ce colloque.

tableronde1colloque.jpgtablerondecolloque.jpgtableronde3colloque.jpg

Les interventions écrites (Michel Deguy, Denis Guénoun, Paola Marrati,Yasmina Reza, Pascale Roze, François Sebbah) sont publiées dans un volume qui paraît le 15 octobre aux Editions des Solitaires Intempestifs.

deguyvelo.jpg

Le samedi 2 juin, aura lieu en Sorbonne une journée consacrée à Michel Deguy,

avec des interventions de Pierre Brunel, Yves Charnet, Danièle Cohen-Levinas, Michel Deguy, Christian Doumet, Jean-Marie Gleize, Denis Guénoun, Georges Molinié, Lionel Ray, Martin Rueff.

de 9h à 18h, Amphithéâtre Cauchy (Escalier E, 3ème étage).

*

lagarce2.jpg

Les 8 et 9 juin, se tiendra le colloque Regards Lointains, autour du Pays lointain de Jean-Luc Lagarce,

à la Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne,

28 rue Serpente, Paris 6ème (Métro Odéon).

Programme dans la colonne de droite ci-contre.

*

butler1.jpg

La prochaine conférence publique du Groupe de Recherches Théoriques aura lieu

le mardi 22 mai à 19h en Sorbonne

Amphithéâtre Milne-Edwards (Escalier B, 3ème étage).

Nous accueillerons

Judith Butler

(Université de Berkeley)

dont la conférence aura pour titre :

« Violence et non-violence des normes »

Exposé en français. Entrée libre, dans la mesure des places disponibles.

Judith Butler est professeur de Rhétorique et de Littérature comparée à l’Université de Berkeley (USA). Son oeuvre philosophique, d’un rayonnement considérable, est lue et débattue aujourd’hui dans de nombreuses langues. Parmi ses publications récentes en français, on peut citer La vie psychique du pouvoir (Léo Scheer, 2002), Le pouvoir des mots, politique du performatif (Editions Amsterdam, 2004), Trouble dans le genre (La Découverte, 2005), Vie précaire (Editions Amsterdam, 2005), Humain, inhumain, le travail critique des normes (Editions Amsterdam, 2005), Défaire le genre (Editions Amsterdam, 2006), Le récit de soi (PUF, 2007).

Nous espérons que vous voudrez et pourrez être des nôtres.

Le samedi 12 mai, j’interviens sur le thème « L’immoralisme épuisé » au colloque « Littérature et morale, d’un genre à l’autre »  (Ecole Normale Supérieure, Université de Chicago à Paris).

La journée du 12 mai a lieu au Centre de l’Université de Chicago, 6 rue Thomas Mann, Paris 13ème.

Programme :

Littérature et morale, d’un genre à l’autre

 

Colloque organisé par Jean-Charles Darmon, Philippe Desan et Michel Murat

 

Vendredi 11 mai

ENS – salle des Actes

 

9 h. Présentation : Jean-Charles Darmon, Philippe Desan, Michel Murat

 

Matinée – Présidence : Michel Murat (ENS)

 

9h15. Philippe Desan (Chicago) : «Montaigne moraliste»

 

10h. Yves Hersant (EHESS) : « La morale de la farce: sur le Chandelier de Giordano Bruno »

 

10h45. Pause

11h. Gérard Ferreyrolles (Paris IV, CELLF 17-18) : « Ethique et polémique en christianisme : le cas des Provinciales »

11h45. Pierre Force (Columbia University, New York) : « Ecriture fragmentaire et hagiographie : le rôle des textes liminaires dans la réception des Pensées de Pascal » Après-midi – Présidence: Pierre Force

 

14 h 30. Béatrice Guion (Toulouse II / CELLF 17-18) : « Spiritualité, morale et rhétorique : l’essai de morale selon Pierre Nicole »

 

15h15. Gianni Paganini (Vercelli) : « De la polémique à l’histoire. La moralité du sceptique entre Bayle et Hume »

 

16h. Pause

 

16h 15. Jean Salem (Paris I) : «Morale de Maupassant»

 

18h. Cocktail

 

 

Samedi 12 mai

Centre de l’Université de Chicago, Paris

 

Matinée – Présidence : Philippe Desan

 

10 h. Florence Vatan (Milwaukee) : « Outrage aux bonnes moeurs! Gustave Flaubert et la « morale de l’Art » »

10h 45. Barbara Carnevali (Pise, CELLF 17-18) : « L’Observatoire de la vie : roman réaliste et tradition moraliste »

11h30. Pause

11h 45. Marielle Macé (CNRS) : « Être ses propres possibles : roman et imagination morale chez Sartre »

Après-midi – Présidence : Jean-Charles Darmon (ENS)

 

14 h 30. Maël Renouard (ENS) : « « Il sera poète parce qu’il est méchant » : expérience morale et création littéraire chez Jean Genet »

15h 15. Denis Guénoun (Paris IV) : « L’Immoralisme épuisé »

16h. Discussion et conclusion du colloque par Jean-Charles Darmon

lagarce1.gif

Ci-contre, dans la colonne de droite, le programme à peu près définitif du colloque Regards lointains – autour du Pays Lointain de Jean-Luc Lagarce, qui aura lieu à la Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne, les 8 et 9 juin prochains.