Judith Butler au GRT

butler1.jpg

La prochaine conférence publique du Groupe de Recherches Théoriques aura lieu

le mardi 22 mai à 19h en Sorbonne

Amphithéâtre Milne-Edwards (Escalier B, 3ème étage).

Nous accueillerons

Judith Butler

(Université de Berkeley)

dont la conférence aura pour titre :

“Violence et non-violence des normes”

Exposé en français. Entrée libre, dans la mesure des places disponibles.

Judith Butler est professeur de Rhétorique et de Littérature comparée à l’Université de Berkeley (USA). Son oeuvre philosophique, d’un rayonnement considérable, est lue et débattue aujourd’hui dans de nombreuses langues. Parmi ses publications récentes en français, on peut citer La vie psychique du pouvoir (Léo Scheer, 2002), Le pouvoir des mots, politique du performatif (Editions Amsterdam, 2004), Trouble dans le genre (La Découverte, 2005), Vie précaire (Editions Amsterdam, 2005), Humain, inhumain, le travail critique des normes (Editions Amsterdam, 2005), Défaire le genre (Editions Amsterdam, 2006), Le récit de soi (PUF, 2007).

Nous espérons que vous voudrez et pourrez être des nôtres.

Intervention au colloque “Littérature et morale”

Le samedi 12 mai, j’interviens sur le thème “L’immoralisme épuisé” au colloque “Littérature et morale, d’un genre à l’autre”  (Ecole Normale Supérieure, Université de Chicago à Paris).

La journée du 12 mai a lieu au Centre de l’Université de Chicago, 6 rue Thomas Mann, Paris 13ème.

Programme :

Littérature et morale, d’un genre à l’autre

 

Colloque organisé par Jean-Charles Darmon, Philippe Desan et Michel Murat

 

Vendredi 11 mai

ENS – salle des Actes

 

9 h. Présentation : Jean-Charles Darmon, Philippe Desan, Michel Murat

 

Matinée – Présidence : Michel Murat (ENS)

 

9h15. Philippe Desan (Chicago) : «Montaigne moraliste»

 

10h. Yves Hersant (EHESS) : « La morale de la farce: sur le Chandelier de Giordano Bruno »

 

10h45. Pause

11h. Gérard Ferreyrolles (Paris IV, CELLF 17-18) : « Ethique et polémique en christianisme : le cas des Provinciales »

11h45. Pierre Force (Columbia University, New York) : « Ecriture fragmentaire et hagiographie : le rôle des textes liminaires dans la réception des Pensées de Pascal » Après-midi – Présidence: Pierre Force

 

14 h 30. Béatrice Guion (Toulouse II / CELLF 17-18) : « Spiritualité, morale et rhétorique : l’essai de morale selon Pierre Nicole »

 

15h15. Gianni Paganini (Vercelli) : « De la polémique à l’histoire. La moralité du sceptique entre Bayle et Hume »

 

16h. Pause

 

16h 15. Jean Salem (Paris I) : «Morale de Maupassant»

 

18h. Cocktail

 

 

Samedi 12 mai

Centre de l’Université de Chicago, Paris

 

Matinée – Présidence : Philippe Desan

 

10 h. Florence Vatan (Milwaukee) : « Outrage aux bonnes moeurs! Gustave Flaubert et la “morale de l’Art” »

10h 45. Barbara Carnevali (Pise, CELLF 17-18) : « L’Observatoire de la vie : roman réaliste et tradition moraliste »

11h30. Pause

11h 45. Marielle Macé (CNRS) : « Être ses propres possibles : roman et imagination morale chez Sartre »

Après-midi – Présidence : Jean-Charles Darmon (ENS)

 

14 h 30. Maël Renouard (ENS) : « “Il sera poète parce qu’il est méchant” : expérience morale et création littéraire chez Jean Genet »

15h 15. Denis Guénoun (Paris IV) : « L’Immoralisme épuisé »

16h. Discussion et conclusion du colloque par Jean-Charles Darmon

Colloque Lagarce en Sorbonne

lagarce1.gif

Ci-contre, dans la colonne de droite, le programme à peu près définitif du colloque Regards lointains – autour du Pays Lointain de Jean-Luc Lagarce, qui aura lieu à la Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne, les 8 et 9 juin prochains.

Election présidentielle : une réunion de réflexion le 3 mai

Fethi Benslama, Denis Guénoun, Sylvie Martin-Lahmani, Claire Nancy, Bernard Stiegler, Benjamin Stora, Jean-Pierre Sarrazac, Bruno Tackels, Emmanuel Wallon

invitent à participer à une réunion de réflexion sur le thème :

Raisons positives de voter Ségolène Royal

le jeudi 3 mai à 20h30, à l’Archipel,
17, bd de Strasbourg , Paris 10e,
M° Strasbourg Saint Denis ou Château d’Eau

organisée avec le concours de la Fédération de Paris du Parti socialiste, et en présence de Guillaume Balas (Conseiller Régional, Vice-Pdt du Groupe Socialiste à la région, PS).

Entrée libre.

Premières interventions prévues à ce jour :

Sylvie Martin-Lahmani,
militante PS et chercheuse en études théâtrales
introduction et présentation

Benjamin Stora,
historien de la colonisation et de l’immigration
«A propos de l’idée de nation en France aujourd’hui »

Emmanuel Wallon,
professeur de sociologie politique à Paris X-Nanterre
« La culture comme action de transformation»

Bruno Tackels,
écrivain et essayiste, producteur à France Culture
« Pour l’art de l’enseignement»

Denis Guénoun,
homme de théâtre, professeur à la Sorbonne
« Que ferons-nous le 7 mai ? »

Nous espérons que vous voudrez et pourrez être des nôtres.

Conférence de Jean-Baptiste Brenet au GRT: Averroès et l’intelligence collective

averros11.jpg

La prochaine conférence du Groupe de Recherches Théoriques sera donnée mardi prochain, le 13 mars, par Jean-Baptiste Brenet. Elle aura pour sujet Averroès et l’intelligence collective. La séance a lieu en Sorbonne, à l’amphithéâtre Milne-Edwards (escalier B, 3ème étage), à 19h. L’entrée est libre.

Jean-Baptiste Brenet est âgé de 34 ans. Aujourd’hui maître de conférences en philosophie à l’Université Paris X – Nanterre, il a publié de multiples travaux portant sur la philosophie médiévale, et en particulier Transfert du sujet, La noétique d’Averroès selon Jean de Jandun, Paris, Vrin 2003, ouvrage qui reprend sa thèse de l’EPHE, soutenue en 2002 et préparée sous la direction d’Alain de Libéra. Il est co-directeur, avec Ch. Grellard, de la collection “Translatio. Philosophies médiévales” chez Vrin.

Interventions prévues au mois de mars

lundi 5 : accueil d’Hervé Loichemol au séminaire “Sur la faculté de jouer” (à propos des pièces didactiques de Brecht) – voir la page consacrée au séminaire ci-contre;

jeudi 8 mars : intervention au séminaire de Frédéric Neyrat au Collège international de philosophie, Carré des Sciences, Amphi A, 18h-20h;

mardi 13 mars : Accueil de Jean-Baptiste Brenet au Groupe de Recherches Théoriques (“Averroès et l’intelligence collective”, en Sorbonne, Amphi Milne-Edwards, 19h);

jeudi 16 mars : journée de séminaire à Milan autour de mes travaux, organisée par le CRT (Centro de Ricerca per il Teatro, Pr Sisto Dalla Palma);

lundi 19 mars : accueil de Bernard Bloch au séminaire “Sur la faculté de jouer” – voir la page consacrée au séminaire ci-contre;

mardi 20 mars : soirée consacrée à mon travail à la médiathèque de Saint Quentin (Aisne);

lundi 26 mars: : en Sorbonne, Salle des Actes (18h) débat avec Bernard Bloch, Bernanrd Chartreux, Pierre Frantz, autour du spectacle Lehaim – A la vie !, donné en ce moment à la Maison de la poésie (Paris);

mardi 27 mars : séance de travail du Groupe de Recherches Théoriques (voir la page consacrée au groupe ci-contre);

Vous pouvez demander des informations sur l’une ou l’autre de ces activités en utilisant le formulaire “Contact”, ci-contre;

Une conférence de Thomas Dommange au G.R.T.

Thomas Dommange donnera la prochaine conférence publique du Groupe de Recherches Théoriques

le mardi 13 février 2007 à 19h,

en Sorbonne, amphi Milne Edwards (escalier B, 3ème étage).

Son exposé aura pour titre :

Pourquoi une théorie de l’espace musical?

 

(Entrée libre)

*

thomas.jpg

Thomas Dommange est aujourd’hui âgé de 37 ans. Issu de la faculté de Strasbourg, agrégé de philosophie, il a été professeur de lycée dans le Jura, puis pensionnaire de la Fondation Thiers, au sein de laquelle il a préparé une thèse de philosophie intitulée Les Paradoxes métaphysiques de la Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach. Cette thèse, dirigée par Etienne Balibar, et soutenue en 2004 à l’Université de Nanterre a été considérée par plusieurs membres du jury, que présidait Philippe Lacoue-Labarthe, comme un véritable événement théorique et critique. L’ouvrage sera prochainement publié par les Editions Vrin, dans la collection d’esthétique que dirige Jacqueline Lichtenstein.

Thomas Dommange est directeur de programme au Collège international de Philosophie. Il vit et travaille aujourd’hui à Montréal, où il développe un programme de recherche à l’UDM (Université de Montréal).

(photo colloque Déconstruction mimétique, D.R.)

“Ruth éveillée” à Genève

ruth2.jpg

Après sa création à Privas, la pièce Ruth éveillée est actuellement représentée au Théâtre de Carouge à Genève (du 23 janvier au 11 février) (www.theatredecarouge-geneve.ch) dans la distribution suivante :

Ruth éveillée

de Denis Guénoun

Mise en scène Hervé Loichemol

avec Anne Durand (Noémie), NIssa Kachani (Ruth), Ahmed Belbachir (Booz) et Pierre Byland (Narrateur)

dans des décors et costumes de Jean-Claude Maret et avec une musique en scène composée et jouée par Ammar

Le texte de la pièce vient de paraître au Cahiers de l’Egaré : egare@les4saisonsdurevest.com

ruth1.jpg

(Une réaction à ce spectacle sur http://cahiersegare.over-blog.com/article-5281889.html, avec un court extrait vidéo d’un débat public.)