Harvard

Comme pour Budapest il y a quelques jours, je dois renoncer à ma venue à Harvard ces jours-ci, en raison d’un problème de santé, qui ne semble pas grave mais me tient un peu immobilisé. Les organisateurs ont l’extrême courtoisie de me proposer de reporter cette visite à l’automne prochain. Je les en remercie vivement.

Le texte prévu pour la conférence (“La France comme idée”) est déjà écrit, et traduit grâce à la collaboration si précieuse de Thomas Newman. Les lecteurs en auront connaissance, dans les deux langues, dès que j’aurai pu le prononcer sur place.

A suivre donc, ici même.