Articles

17.10.2022

En 1981, paraissait un nouveau livre de Cornelius Castoriadis [1], intitulé Devant la guerre, 1. Les réalités. Cet ouvrage marque un moment très particulier dans la production du philosophe. En effet, Lire la suite

(Les Appels nocturnes, 21)

I. 

1. Comme on a pu le lire dans ces colonnes, je désigne ce dont il est question dans ma quête ou mon enquête les plus profondes, comme relevant du sens [1]. J’ai préféré ce terme à tout autre, Lire la suite

Je découvre avec retard, grâce à son auteur, une recension dont j’ignorais l’existence pour l’ouvrage Des Verticales dans l’horizon (Labor et Fides 2018). En voici le texte Lire la suite

« La condition moderne » est un exposé que j’ai donné en février 1986 à Chateauvallon (Var). C’est le dernier dans la série des Ecrits théoriques de jeunesse, laquelle trouve donc sa conclusion avec lui. Lire la suite

En 1984, la revue Aporie, publiée au Revest-les-Eaux (Var) par Jean-Claude Grosse accueillait, dans son numéro sur le thème « la limite », la brève note qu’on pourra lire par le lien ci-dessous, précédée d’une présentation succincte.

Note sur la limite (1984)

On pourra lire, par le lien ci-dessous, le texte d’un exposé présenté à Chateauvallon (Var) en juin 1983. Il prend place dans la série des Ecrits théoriques de jeunesse, séparé des précédents par une interruption de plusieurs années Lire la suite

En 1973 et 1974, à vingt-sept ans, professeur de philosophie au lycée de Bagnols-sur-Cèze (Gard), j’entreprends la rédaction d’un ouvrage à  teneur philosophique. Je rédige un premier chapitre, consistant, et aborde brièvement un deuxième, que je laisse bientôt en plan.

C’est le premier chapitre que je publie ici, après être resté presque cinquante ans sans l’ouvrir. Lire la suite

La publication des Ecrits théoriques de jeunesse prévoit trois séries de textes. La première (1968-1970), qui en comprend huit, s’achève avec l’édition de cet exposé, donné à Strasbourg en juin 1970 lors d’une journée d’études sur la rhétorique, à laquelle participaient Lire la suite

Les Appels nocturnes, fragment 20.

*

N.B. Je rappelle qu’il me paraît souhaitable (- mais en suis-je vraiment sûr ?)  de prendre connaissance de ces « appels » dans l’ordre de leur rédaction, donc en commençant par les premiers (1 à 4) puis en suivant, si on le désire, leur ordre numérique.

*

Voici quatre articles (« de foi ») auxquels j’aimerais bien accorder du crédit. Lire la suite

Il n’y a qu’un seul problème politique sérieux – pour paraphraser Camus [1] – c’est l’avenir de la vie humaine. Mais il ne s’agit pas ici de suicide, tout au contraire. Lire la suite