Dans cette page on peut trouver les vidéos, intégrales, de réalisations qui ne sont plus disponibles aujourd’hui en diffusion ou en tournée :

*

Un montage d’extraits de réalisations signées DG, entre 1983 et 2012 (43 min), montage conçu et réalisé par Stanislas Roquette et Charles Habib-Drouot en 2013, ci-dessous.

 

 

*

Le Projet du film Cinna, film, réal DG, avec Eléonore Jonquez-Simon, Stanislas Roquette, Thomas Cousseau, Hervé Charton, Miquel Oliu-Barton et une cinquantaine d’autres participants (2008 , 30 min), vidéo intégrale ci-dessous.

 

*

Aux corps prochains (Sur une pensée de Spinoza), ci-dessous la vidéo intégrale du spectacle créé au Théâtre National de Chaillot en mai 2015 (1h10).

 

ATTENTION : IL FAUT PENSER A REGARDER CETTE VIDEO EN CLIQUANT SUR LE BOUTON HD (EN BAS A DROITE) PUIS SUR LE CHOIX 720 p QUI APPARAÎT JUSTE AU-DESSUS. LA QUALITE DE L’IMAGE S’EN TROUVE BIEN MEILLEURE.

 

En voici la distribution :

Aux corps prochains (Sur une pensée de Spinoza)

Conception : Denis Guénoun et Stanislas Roquette

Mise en scène, écriture : Denis Guénoun

Chorégraphie, travail corporel : Chrystel Calvet

Interprétation : Alvie Bitemo, Marc Depond, Marie-Cécile Ouakil, Stanislas Roquette, Marc Veh,

Vidéo : Charles Habib-Drouot

Scénographie : Anne Lezervant

Costumes : Gwladys Duthil

Conseiller artistique (vidéo) : Dominique Baumard

Lumière : Geneviève Soubirou

Ecriture et travail des voix : Marc Depond

Régie générale, son : Jérémie Quintin (assisté de Nicolas Goblet pour la tournée)

Administration : Alice Perot-Hodjis

Assistanat, collaboration artistique : Alexis Leprince,

avec la collaboration de Kenza Jernite, Léonor Guénoun

Une production Artépo, coproduction Théâtre National de Chaillot, Théâtre National Populaire (TNP, Villeurbanne), Maison des Arts de Thonon-Evian, La Passerelle Scène nationale de Saint-Brieuc.

 

ATTENTION : IL FAUT PENSER A REGARDER CETTE VIDEO EN CLIQUANT SUR LE BOUTON HD (EN BAS A DROITE) PUIS SUR LE CHOIX 720 p QUI APPARAÎT JUSTE AU-DESSUS. LA QUALITE DE L’IMAGE S’EN TROUVE BIEN MEILLEURE.

 

 

*